Logo A Tout Atout
Logo Céramique 14

Sandrine Bringard

Baigneur 2013, grès émaillé, cuisson bois, chambre à air 87 x 55 x 35 cm Entrée en matière

Ce qui sort de mes pièces coule tel de l’eau et envahit l’espace tel un son. Cette fluidité, présente dans mes réalisations, symbolise les émotions. Ces dernières, remplissent, débordent, dégoulinent ou s’échappent de mes formes anthropomorphiques.

Je représente l’humain à travers ses comportements et ses émotions par des têtes sans corps et des bustes sans têtes d’où s’écoulent des matières vivantes, organiques, presque animales. Ou encore de formes aux lignes douces comme des montagnes érodées par le temps.

La céramique me permet de créer le répertoire de formes et les effets que je recherche. Je n’hésite pas, par ailleurs, à la faire cohabiter avec d’autres matériaux.
Laine, caoutchouc, manchons pour tuyaux, éponge, bois… Scruter, sentir et y voir tout à coup, un fluide, des bras, des pattes, une oreille ou encore une langue…ou autre chose.
Associer différents matériaux implique des gestes, des comportements. De la patience de la pose de la laine à l’urgence du nœud de caoutchouc, il faut parfois s’adapter, parfois combattre. Ces actions et matériaux parlent de l’humain. Ils interrogent sur notre condition humaine, notre rapport à l’autre, sur le temps et à l’espace dans lequel nous sommes.

Le langage a une place importante dans mon travail. Il représente un va et vient constant, entre pensée et élocution, intérieur et extérieur.

Mes dessins peuvent être œuvre ou outil. De dessins en dessins, l’intention s’affirme afin d’assurer mes gestes pour le modelage de la terre crue.

Je construis mes formes à la plaque, une épaisseur de peau que je modèle entre mes doigts. De l’intérieur je corrige, j’agis, modifiant ainsi l’extérieur de la croûte qui sera donnée à être vue.

Dans mes titres j’utilise des expressions, et des jeux de mots. Ils me permettent avec humour d’évoquer des sujets plus ou moins graves.

La sculpture est un arrêt sur image, elle fixe l’instant. Le temps est figé dans la matière ; l’imaginaire peut alors se mettre en mouvement.

As a matter of introduction

What my pieces express flows and seeps like water and invades space like a sound. This fluidity in my works symbolizes emotions which can barely be contained and jump out my anthropomorphic forms.
I set out to represent the human, the individual, not in a figurative way but through behaviours and emotions.
Our body and mind contain emotions, store them, hoard them, and sometimes let them out.
Emotions imply sensations, which are what our senses, our nose, ears and mouth feel; they are the bond that connects us to the outside world.

I use everyday-life materials such as wool, hose connectors, sponges, forgetting about them while sculpting. I also mix earth with other materials, which implies specific gestures, actions
and behaviours. From meticulously laying wool to hastily tying a rubber knot, one must adapt at times, struggle at other times, scrutinize, and suddenly catch a glimpse of a liquid form, paws…

In my experience, drawing can be either a final work or a tool. From drawing to drawing, my intentions grow more assertive and make my gestures ready for the modelling of clay.

I build my shapes using plates, modelling a layer of skin-like clay between my fingers. I correct and improve the outcome from inside so as to change the aspect of the outer crust.

Sculpture is like a snapshot, it captures an instant action or emotion. Time is frozen into matter; then imagination can be set in movement.

20 rue Rodier
75009 Paris
06 86 01 62 47 sandrine.bringard@gmail.com www.sandrinebringard.fr